Ce site est destiné uniquement aux professionnels de santé exerçant en France

Menu

Close

S'identifier | Créer un compte  Se déconnecter Nos médicamentsNos Aires thérapeutiquesNos Aires thérapeutiquesDermatologieDermatite AtopiqueEndocrinologieFocus AcromégalieTroubles de la croissanceHématologieHémophilieInfectiologieInfections Invasives à MéningocoqueInfections à PneumocoqueCovid-19 & vaccinsMaladies CardiovasculairesATTR-CMNeurologie
Maladie de Duchenne
OncologieCancer du sein métastatiqueConsultation de suiviPactOncoCancer du poumonMyélomeVaccinologieCovid-19 & vaccinsCalendrier vaccinal interactifVaccination en pharmacie
Pour votre pratiqueRessources & Services Documents EvènementsVidéosNous Contacter

Vous avez la possibilité de déclarer un évènement indésirable en fin de page 

Menu

Close

AcromégalieAcromégalieLa maladiePathologie Rappels en endocrinologie

Diagnostic

Poser un diagnostic Les signes d’alerte sur le plan rhumatologiqueLes signes d’alerte sur le plan cardiologiqueLes signes d’alerte sur le plan pneumologiqueLes signes d’alerte en médecine générale
Prise en chargePrise
​​​​​​​en charge
TraitementsTraitementsMarqueurs de normalisationMarqueurs de normalisationQualité de vieQualité de vieAcromégaboxPrésentationÉchanger avec les patientsInformer les patients sur la maladieAborder les aspects juridiquesDocumenter l’équipe médicale
Accompagnement patientAccompagnement patientPorter un nouveau regard sur l’acromégalieConseils et services pour les voyages de vos patientsAider les patients au tri et au recyclage des médicamentsDécouvrir la campagne solidaire GoodeedACRODAT®ACRODAT®Développement d’ACRODAT®Les paramètres de suivi ACRODAT®Fonctionnalités et Mode d’emploiDemande d’accès au logiciel ACRODAT® Ressources & ServicesRessources & ServicesQualité et sécurité des médicaments PfizerEvénementsDocumentsVidéos
Traitements

​​​​​​​ Temps de lecture : 4min

La prise en charge thérapeutique suit un protocole afin de limiter de manière optimale les symptômes de l’acromégalie. Il existe différentes thérapies : la chirurgie, la radiothérapie et les médicaments.

Suite à un consensus d’experts, des recommandations ont été établies en partenariat avec la Société Européenne d’Endocrinologie. Les objectifs de la prise en charge de l’acromégalie seraient(1)(3) :

  • Normaliser le taux d’IGF-1 (normes fixées selon l’âge et le sexe du patient)
  • Obtenir un taux de GH < 0,4 μg/L ou < à 1 μg/L selon les tests*
  • Si possible, les mêmes techniques de dosage de GH et d’IGF-1 devraient être utilisées tout au long du suivi pour un même patient

Vous pouvez découvrir d’autres ressources dans les consensus et les recommandations de la Société Française d’Endocrinologie.

Chirurgie(1)

La première ligne thérapeutique envisagée serait la chirurgie.

Indications La chirurgie par voie trans-sphénoïdale serait le traitement à proposer en première intention pour les microadénomes.
Le taux de rémission obtenu après chirurgie initiale serait > 85% pour les micro-adénomes et de 40 à 50% pour les macro-adénomes.
Le taux de récidive à 5 ans serait estimé entre 2 et 8%.

A noter : l’invasion d’un sinus caverneux ne permettrait pas d’envisager une exérèse complète.
Une nouvelle intervention chirurgicale serait recommandée si un reliquat tumoral intrasellaire persiste après la chirurgie initiale.
Concernant la chirurgie de réduction tumorale (« Debulking ») : chez les patients ayant une tumeur avec extension extra ou parasellaire, dont la résection complète semble impossible, une chirurgie de réduction initiale pourrait être proposée afin de réduire le volume tumoral et d’optimiser la réponse au traitement médical adjuvant.
Prise en charge préopératoire Chez les patients ayant des comorbidités sévères (syndrome d’apnée du sommeil, épaississement pharyngé important, insuffisance cardiaque sévère). Chez ces patients, une prise en charge préopératoire peut être discutée. Une chirurgie pourrait être envisagée dans un second temps.
Prise en charge post-opératoire Dosage de l’IGF-1 et de GH à 12 semaines de l’intervention ou plus :
•  Si le taux de GH basal est > 1 μg/L, il serait recommandé de réaliser un test de freination, c’est-à-dire un dosage de GH après une HGPO.
•  GH freinée < 0,14 µg/L : en faveur de la rémission de la maladie
•  GH entre 0,15 et 1 µg/L : en faveur d’un contrôle de la maladie
•  Les seuils d'interprétation pour la GH de base peuvent différer selon les tests de pratiques des équipes hospitalières

En conclusion : afin d’optimiser le suivi, il serait donc conseillé de réaliser pour tous les patients de manière conjointe un dosage d’IGF-1 et un dosage de GH après une HGPO.
Imagerie de contrôle à 12 semaines de l’intervention ou plus (recherche d’un reliquat tumoral et visualisation des structures adjacentes)
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) serait recommandée en première intention.
En cas de contre-indication ou de non disponibilité, un scanner pourrait être réalisé.
Radiothérapie(1)

En cas d’échec de la première ligne de traitement (existence d’un reliquat tumoral post-opératoire) ou si la deuxième ligne de traitement est contre-indiquée, inefficace ou mal tolérée (thérapie médicamenteuse), le recours à la radiothérapie est possible :

  • La radiothérapie stéréotaxique serait recommandée en première intention.
  • La radiothérapie conventionnelle ne devrait être réalisée que si la radiothérapie stéréotaxique n’est pas envisageable : volume tumoral résiduel important, tumeur trop proche du chiasma optique (risque de lésion si l’exposition est > 8 grays). Afin d’évaluer l’efficacité, il serait recommandé d’effectuer un dosage annuel de GH/IGF-1.

Par ailleurs, une évaluation hormonale annuelle des autres axes hypophysaires serait recommandée en raison du risque de panhypopituitarisme secondaire à la radiothérapie.

Les recommandations européennes de 2018 suggèrent que la radiothérapie reste une option pour les patients présentant une maladie active persistante, mais les taux de contrôle et de sécurité n'ont été que marginalement améliorés par l'utilisation de la radiochirurgie stéréotaxique au lieu de la radiothérapie conventionnelle fractionnée.(3)

Médicaments(1)

La thérapie médicamenteuse peut être indiquée en seconde ligne thérapeutique en cas d'inefficacité ou de contre-indication de la chirurgie.
 

Recommandations pour le traitement
Le traitement médical serait recommandé chez les patients ayant une maladie persistante en post-opératoire.
 

Pour les patients ayant une maladie persistante (taux élévées de GH/IGF-1, symptômes modérés à sévères) des médicaments de seconde et troisième ligne thérapeutique peuvent être proposés
 

Recommandations pour le suivi
Pour plus d'informations sur les recommandations d'initiation et de suivi du traitement médical, veuillez vous référer à la notice des produits concernés.

Cas particuliers(1)

Gigantisme
Les recommandations décrites précédemment s’appliqueraient ici. L’objectif serait de normaliser le taux d’IGF-1 et de GH.
​​​​​​​

Grossesse
Se reporter aux RCP des produits concernés.

Pour plus d’informations, consulter le site du centre de référence des maladies rares hypophysaires HYPO.

GH : Hormone de croissance
HGPO : Hyperglycémie Provoquée par voie Orale *Le seuil de GH après freinage de 0,4 μg/L est désormais largement accepté, en particulier en France(2), même si le seuil de 1 ng/ml reste en vigueur outre Atlantique comme critère d’exclusion du diagnostic.(3)
IGF-1 : Insulin-like Growth Factor-1
RCP : Résumé des Caractéristiques du Produit

Références
  1. Katznelson L, Laws ER, Melmed S, Molitch ME, Murad MH, Utz A, et al. Acromegaly: an endocrine society clinical practice guideline. J Clin Endocrinol Metab. nov 2014;99(11):3933-51
  2. Chanson P, Bertherat J, Beckers A, Bihan H, Brue T, Caron P, et al. French consensus on the management of acromegaly. Ann Endocrinol (Paris). 2009;70:92-106.
  3. Melmed S, Bronstein MD, Chanson P, Klibanski A, Casanueva FF, Wass JAH, Strasburger CJ, Luger A, Clemmons DR, Giustina A. A Consensus Statement on acromegaly therapeutic outcomes. Nat Rev Endocrinol. 2018 Sep;14(9):552-561.
Acromégalie Accédez à la page Loading
Accompagnement patient Accédez à la page Loading
ACRODAT® Accédez à la page Loading

Pfizer, Société par actions simplifiée au capital de 47.570 €. Siège social 23-25 avenue du Docteur Lannelongue – 75014 Paris
433 623 550 RCS Paris Locataire-gérant de Pfizer Holding France
Réf PP-RDP-FRA-0076 - Page mise à jour le 30/09/2022

Pour déclarer un évènement indésirable relatif à un médicament ou produit Pfizer, veuillez contacter le département de pharmacovigilance 


[email protected] ou au 01 58 07 33 89 

Compte PfizerPro PfizerPro Account

Pour accéder aux documents, ressources et recevoir des informations sur les médicaments promus par Pfizer.

Sign in or RegisterS'identifier | Créer son compte 

Ce site est destiné uniquement aux professionnels de santé résident en France 

 

Copyright © Pfizer. Tous droits réservés

 

PP-UNP-FRA-0367

Pour professionnels de santé exerçant en France Les contenus de ce site sont exclusivement destinés aux professionnels de santé français et contiennent des informations promotionnelles. 


Je confirme que je suis un professionnel de santé exerçant en France.

Si vous sélectionnez "Non", vous serez redirigé vers notre site www.pfizer.fr​​​​​​​

Oui Non
Vous quittez le portail Pfizerpro ​​​​​​​
​​​​​​​ ​
Souhaitez-vous poursuivre ?
​​​​​​​
​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​