Ce site est destiné uniquement aux professionnels de santé exerçant en France

Menu

Close

S'identifier | Créer un compte  Se déconnecter Nos médicamentsNos Aires thérapeutiquesNos Aires thérapeutiquesDermatologieDermatite AtopiqueEndocrinologieFocus AcromégalieTroubles de la croissanceHématologieHémophilieInfectiologieInfections Invasives à MéningocoqueInfections à PneumocoqueCovid-19 & vaccinsMaladies CardiovasculairesATTR-CMNeurologie
Maladie de Duchenne
OncologieCancer du sein métastatiqueConsultation de suiviPactOncoCancer du poumonMyélomeVaccinologieCovid-19 & vaccinsCalendrier vaccinal interactifVaccination en pharmacie
Pour votre pratiqueRessources & Services Documents EvènementsVidéosNous Contacter

Vous avez la possibilité de déclarer un évènement indésirable en fin de page 

Menu

Close

GénéralitésGénéralitésHistorique de la vaccinationObjectifs de la vaccinationQualité et sécuritéStatut en FrancePopulation généralePopulation généraleRecommandations vaccinales pour la population généraleVaccination à l'étranger: les vaccins recommandésPopulation ParticulièreIdées reçues sur la vaccinationIdées reçues sur la vaccinationAdjuvants dans les vaccinsLa vaccination chez les nourrissons et les enfantsLa vaccination et le système immunitaireRessources & ServicesRessources & ServicesDocumentsVidéosEvenementsLiens utiles
Objectifs de la vaccination

Comprendre le principe d'un vaccin

Infographie sur le principe d’un vaccin,

d’après l’INPES et Les cahiers de l’ordre national des pharmaciens - 2016

Mémoire Immunitaire (13-15)

La vaccination permet de développer des cellules immunitaires « mémoires », capables de reconnaître l’agent pathogène s’il venait à infecter l’individu par la suite. Les cellules impliquées sont notamment :

  • Lymphocyte B qui se multiplient et se différencient :
    • en plasmocytes qui produisent les anticorps  
    • en lymphocyte B mémoire capables de mémoriser les propriétés de l’antigène les ayant activés
       
  • Lymphocyte T CD8+ qui, une fois activés se différencient :
    • en cellules T cytotoxiques qui peuvent détruire les cellules infectées
    • lymphocyte T mémoire capables de déclencher une réponse immunitaire plus rapide lors d’un prochain contact avec le pathogène
Schéma fonctionnement d'un vaccin,

d’après les cahiers de l’ordre des pharmaciens, 2016

Ac : anticorps ; Ag : antigène ; CPA : cellule présentatrice d’antigène ; LB : lymphocyte B ; Lc : lymphocyte ; LT : lymphocyte T ; LTa : lymphocyte T auxiliaire

Durée de protection (15)

Les lymphocyte T et B mémoires et des anticorps spécifiques peuvent persister plusieurs années dans l’organisme.

Les types de vaccins (13)

Il existe différents types de vaccins, on distingue deux grandes catégories :

  • Les vaccins vivants atténués : agent infectieux vivant dont la virulence a été atténuée
  • Les vaccins inactivés c’est-à-dire ne comportant pas d’agents infectieux vivants sont soit :
    • Des vaccins à germes entiers Inactivés : agent infectieux tués
    • Des vaccins à sous-unités vivantes : fractions de l’agent infectieux

Les vaccins vivants atténués ont un mode d’action qui est proche de l’infection naturelle mais sans ses dangers. Certaines contres indications peuvent exister en cas de grossesses ou chez les personnes immunodéprimées en fonction de la nature de l’agent utilisé.

Comprendre les objectifs de la vaccination (16,17)

L’objectif principal de la vaccination est de protéger chaque individu contre les différents pathogènes à l’origine de maladies infectieuses (16,17). Réciproquement le fait que l’entourage soit bien protégé contribue à se protéger « soi-même» (16). Cette protection collective est donc importante pour les patients les plus fragiles (immunodéprimés) (17).

Infographie sur les objectifs de la vaccination au niveau collectif,

d’après l’INPES, 2016

Eviter la réapparition des maladies grâce à la vaccination (15,18-20)

Infographie sur les impacts de la vaccination entre 1950 et 1990,

d’après l’Inserm, 1999

*Sous-déclaration importante
**Estimation d’après le nombre d’enfants hospitalisés pour coqueluche

En France, l’introduction de certains vaccins dans le calendrier vaccinal a permis une nette diminution voire une disparition de certaines maladies.(21)

Infographie sur les impacts de la vaccination en France,

d’après le ministère des solidarités et de la santé, 2018 

La recrudescence d’épidémie du « passé »

À partir de 1983 (7,22), grâce à la communication sur la vaccination contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR), la protection des nourrissons vaccinés avec 2 injections avant 18 mois, est proche de 100%.
 
Depuis la fin des années 1990 (7,22) , en revanche la couverture vaccinale contre le ROR est stagnante à environ 85%.
 
Entre 2008 et 2012*, une épidémie de rougeole est constatée en France avec :

  • Plus de 23 000 cas déclarés
  • 1500 hospitalisations pour pneumonies graves
  • 34 complications neurologiques
  • 10 décès, dont 7 décès chez des patients immunodéprimés ne pouvant être vaccinés
  • La seule protection pour les patients ne pouvant être vaccinés : l’immunité de groupe


En 2015 la couverture vaccinale était encore insuffisante avec 90,5% des nourrissons recevant la 1ère dose, et seulement 79% d’entre eux recevant la 2nde dose. Ces chiffres sont insuffisants pour interrompre la circulation du virus et cela crée même des réservoirs de sujets réceptifs, responsables de flambées épidémiques.

Cas de rougeole déclarés par mois, France, 1er janvier 2008 - 31 mai 2017

d’après Santé publiques - 2017

* Santé publique France, déclarations obligatoires​​​​​​​

Références
  1. OMS. Principes et considérations sur l’ajout d ’un vaccin dans un programme national de vaccination. [Internet]. 2014 [cité 9 janv 2019].
    Disponible sur: http://who.int
  2. Riedel S. Edward Jenner and the history of smallpox and vaccination. Proc Bayl Univ Med Cent. janv 2005;18(1):21-5.
  3. Belongia EA, Naleway AL. Smallpox Vaccine: The Good, the Bad, and the Ugly. Clin Med Res. avr 2003;1(2):87-92.
  4. Institut Pasteur. Institut Pasteur: Troisième époque : 1877 - 1887 [Internet]. Institut Pasteur. 2016 [cité 9 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.pasteur.fr
  5. Bègue B. Vaccins: Le vrai du faux. In: Vaccins: Le vrai du faux. 2014.
  6. Institut Pasteur. Vaccination contre la rage [Internet]. 2016 [cité 9 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.pasteur.fr
  7. INPES - Guide des vaccinations 2012 [Internet]. [cité 17 oct 2018].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  8. Plotkin S. History of vaccination. Proc Natl Acad Sci. 26 août 2014;111(34):12283-7.
  9. Drees. Vaccination: attitudes et pratiques des médecins généralistes [Internet]. INPES; 2015.
    Disponible sur: https://drees.solidarites-sante.gouv.fr
  10. Experts du Groupe Avancées Vaccinales. Impact des programmes de vaccination généralisée de l’enfant en France au XXe siècle. Rev Prat. 2010;60(1044):8.
  11. OMS, UNICEF, Banque mondiale. Vaccins et vaccination: la situation dans le monde [Internet]. WHO. [cité 9 janv 2019].
    Disponible sur: http://who.int
  12. Aide-mémoire sur la vaccination [Internet]. WHO. [cité 9 janv 2019]. Disponible sur: http://who.int
  13. INPES - La vaccination [Internet]. [cité 14 janv 2019]. Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  14. Les cahiers de l’ordre national des pharmaciens. Comment améliorer la couverture vaccinale ? [Internet]. [cité 14 janv 2019].
    Disponible sur: http://www.ordre.pharmacien.fr
  15. Inserm. Vaccins et vaccinations [Internet]. Inserm - La science pour la santé. [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.inserm.fr
  16. INPES. Planète vaccination - 2015 [Internet]. [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  17. INPES. Vaccination chez les adultes immunodéprimés - Repères pour votre pratique - [Internet]. 2015 [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  18. Inserm. Vaccinations : Actualités et perspectives [Internet]. 1999 [cité 15 janv 2019]. Disponible sur: http://www.ipubli.inserm.fr
  19. INPES. Comprendre la vaccination - Enfant, adolescent, adultes [Internet]. 2015 [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  20. Inserm. Vaccinations anciennes - Questions émergentes. In: Vaccinations : Actualités et perspectives [Internet]. Les Editions INSERM; 1999 [cité 15 janv 2019]. p. 7-28. (Expertise collective Inserm).
    Disponible sur: http://www.ipubli.inserm.fr     
  21. Ministère des Solidarités et de la Santé. Dossier thématique « Vaccins obligatoires » [Internet]. [cité 14 mars 2019].
    Disponible sur: https://solidarites-sante.gouv.fr/
  22. Elargissement de l’obligation vaccinale à 11 maladies / Maladies à prévention vaccinale / Maladies infectieuses / Dossiers thématiques / Accueil [Internet]. [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  23. LEEM. Plateforme Leem Vaccins : Positions clés 2015/2016 [Internet]. 2016 [cité 9 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.leem.org
  24. INPES - La sécurité des vaccins en questions [Internet]. [cité 15 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
  25. AVNIR. Vaccination des adultes à risque. 2016.
  26. AVNIR. Infographie AVNIR. 2016;2.
  27. Larson HJ, de Figueiredo A, Xiahong Z, Schulz WS, Verger P, Johnston IG, et al. The State of Vaccine Confidence 2016: Global Insights Through a 67-Country Survey. EBioMedicine. oct 2016;12:295-301.
  28. IpsosHealthcare. PneuVue: Un nouveau tableau de la pneumonie chez les adultes âgés. 2016.
  29. 11 vaccins obligatoires en 2018 - Ministère des Solidarités et de la Santé [Internet]. [cité 18 janv 2019].
    Disponible sur: https://solidarites-sante.gouv.fr/
  30. INPES. Calendrier simplifié des vaccination [Internet]. 2018 [cité 18 janv 2019].
    Disponible sur: https://www.santepubliquefrance.fr/
​​​​​​​
Population Générale Accédez à la page Loading
Population Particulière Accédez à la page Loading
Idées reçues sur la vaccination Accédez à la page Loading
Vaccination Info Service Accédez à la page Loading

Contenu fourni par Pfizer. Société par actions simplifiée au capital de 47 570 €. Siège social 23-25 avenue du Docteur Lannelongue - 75014 Paris.
RCS Paris n°433623550. Locataire-gérant de Pfizer Holding France.
Réf PP-VAC-FRA-0267. Page mise à jour le 30/09/2022

Pour déclarer un évènement indésirable relatif à un médicament ou produit Pfizer, veuillez contacter le département de pharmacovigilance 


[email protected] ou au 01 58 07 33 89 

Compte PfizerPro Compte PfizerPro 

Pour accéder aux documents, ressources et recevoir des informations sur les médicaments promus par Pfizer.

Sign in or RegisterS'identifier | Créer son compte 

Ce site est destiné uniquement aux professionnels de santé résident en France 

 

Copyright © Pfizer. Tous droits réservés

 

PP-UNP-FRA-0367

Pour professionnels de santé exerçant en France Les contenus de ce site sont exclusivement destinés aux professionnels de santé français et contiennent des informations promotionnelles. 


Je confirme que je suis un professionnel de santé exerçant en France.

Si vous sélectionnez "Non", vous serez redirigé vers notre site www.pfizer.fr​​​​​​​

Oui Non
Vous quittez le portail Pfizerpro ​​​​​​​
​​​​​​​ ​
Souhaitez-vous poursuivre ?
​​​​​​​
​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​