Prise en charge de la DE et habitudes sexuelles

Prise en charge de la dysfonction érectile (DE) (2)
La prise en charge se décline en plusieurs étapes : une information sexuelle, des conseils d'hygiène de vie, un changement éventuel des traitements en cours puis des traitements médicamenteux d'aide à l'érection.

Les inhibiteurs de la PDE5 représentent le traitement oral de 1ère intention dans la DE.
     • Des taux d’efficacité entre 65 et 85% sont retenus dans les études.
     • Il est recommandé de choisir, avec le patient et la partenaire si possible, la molécule la plus adaptée à leurs attentes et aux traitements en cours.
     • Le respect strict des contre-indications (dont la principale est la prise de dérivés nitrés ou de donneurs de NO) et des précautions d’emploi est indispensable avant l’instauration du traitement.

Il existe d'autres traitements oraux de la DE, ainsi que des traitement locaux, chirurgicaux et hormonaux, non recommandés en 1ère intention.


Mieux connaître les habitudes sexuelles des hommes atteints de DE et traités par PDE5l (1)

Environ un homme sur deux entre 40 et 70 ans rapporte un trouble en rapport avec la DE, la sévérité du trouble augmentant avec l’âge.

Malgré la forte prévalence de la maladie, il existe peu de données sur les attentes et les habitudes sexuelles de ces hommes traités par PDE5I*.

En 2015, une enquête IPSOS Healthcare a été conduite dans 7 pays (Brésil, Chine, Italie, Japon, Russie, Turquie) auprès de 1458 hommes entre 40 et 70 ans, traités par PDE5I dans les 3 derniers mois. L’enquête reposait sur un questionnaire administré en ligne et qui traitait de leurs habitudes sexuelles et comportements en rapport avec la prise du traitement.

En moyenne, les participants ont rapporté avoir 6 rapports sexuels par mois : les japonais mentionnant 3 rapports en moyenne, contre 8 pour les russes.

Un impact évident sur la spontanéité

Des rapports sexuels planifiés pour la grande majorité d’entre eux :
     • 83% des hommes ont déclaré planifier leur rapport à un moment précis
     • 72% définissent un moment précis plusieurs heures à l’avance
     • Parmi tous ces hommes plus de la moitié (55%) choisissent des jours spécifiques.

La majorité des hommes traité par PDE5l (70%) a déclaré avoir un rapport dans l’heure suivant la prise du traitement.

Un timing entre traitement et rapport sexuel pas toujours en adéquation avec les modalités de prise recommandées

8 à 32% des patients (selon les pays) ont des rapports dans la demi-heure suivant la prise. Les auteurs de la publication de cette enquête s’interrogent sur les raisons de ce décalage vis-à-vis des Résumés des Caractéristiques des produits concernés :
     • Les patients ont-ils reçu une information suffisamment claire de la part du professionnel de santé ?
     • Les patients se sont-ils procuré le traitement en dehors de tout conseil médical, par internet par exemple ?

Au total, il existe assez peu de différences de comportements entre les différents pays.

Importance de la communication médecin/patient

Cette étude soulève la question de la qualité de la relation médecin/patient au cours de la prescription :
     • aborder une discussion ouverte avec un patient donné à propos de la dynamique sexuelle pourrait permettre de sélectionner la molécule la plus appropriée à ses habitudes ou à ses attentes,
     • prendre le temps de s’assurer de la bonne compréhension de la posologie et des modalités d’utilisation établies de chaque molécule, afin d’améliorer le bon usage.

*dans cette enquête, 3 molécules de PDE5I étaient utilisées
PDE5I : inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5

Références :
1. Mulhall JP et al. Sexual habits of men with ED who take phosphodiesterase 5 inhibitors: a survey conducted in 7 countries. Int J Clin Pract. 2018;e13074
2. Cuzin B et al. Recommandations aux médecins généralistes pour la prise en charge de première intention de la dysfonction érectile (réactualisation 2010). Sexologies. 2011;20:66-79

Contenu fourni par Pfizer PFE France. Société par actions simplifiée au capital de 32.113.147 €. Siège social 23-25 avenue du Docteur Lannelongue - 75014 Paris.
807 902 770 RCS Paris. Réf PP-GEP-FRA-0858. Page mise à jour le 04/11/19