Décision médicale partagée et contraception

Le concept de « décision médicale partagée » ou de « prise de décision partagée » décrit un processus au cours duquel une décision relative à la santé individuelle d’un patient doit être prise. (1)

Le processus de décision médicale partagée en 3 points (1)

  • Le professionnel de santé et le patient partagent de manière bilatérale une information médicale, notamment les éléments de preuve scientifique
  • Le patient reçoit le soutien nécessaire pour envisager les différentes options possibles et exprimer ses préférences, que ces options soient préventives, diagnostiques ou thérapeutiques
  • Un choix éclairé entre les différentes options est effectué et accepté mutuellement par le patient et les professionnels de santé

Cette démarche prend tout son sens dans la mise en place de traitements de longue durée : pour améliorer par exemple l’observance lors de la prise en charge de maladies chroniques. (3)

Si elle n’est pas thérapeutique à proprement parler, la mise en place réussie d’une contraception peut tout à fait rentrer dans une telle démarche. (1) Elle a fait l’objet d’une réflexion approfondie des autorités de santé et a abouti à la formalisation d’outils d’aide à destination du patient et des professionnels de santé. (2)


Pour être bien acceptée et bien suivie, une méthode contraceptive doit être adaptée à chaque femme et choisie avec elle, en fonction de sa réalité quotidienne. (2)


Les différentes étapes (2)

Accueillir la personne, savoir deviner, écouter, en parler

  • L’occasion de proposer des supports d’information
  • Considérer la demande sans tabou, ni préjugé
  • Inviter à parler librement, rassurer sur la confidentialité, etc

Clarifier la décision à prendre avec elle

  • Est-ce une décision urgente ?
  • Motifs de ce souhait 
  • Le souhait potentiel est-il compatible avec l’état de santé, la situation ?
  • Difficultés éventuelles ? etc

Echanger 

  • Attentes et objectifs recherchés par la patiente
  • Préférences vis-à-vis des différents modes de contraception
  • Mode de vie
  • Croyances et peurs
  • Ainsi que les éléments susceptibles d’influencer l’efficacité ou la santé (tabac, alcool, antécédents…)

S’assurer que la personne connaît les moyens de contraception compatibles avec son état de santé, leur mode d’action, leur efficacité, les modalités et contraintes d’utilisation, leur coût, etc. Personnaliser et compléter l’information si nécessaire.

Décider avec la personne du moyen contraceptif le plus adapté à sa situation

  • L’implication du partenaire peut avoir un intérêt

Expliquer et vérifier la compréhension de la personne concernant les modalités d’utilisation de la contraception choisie et le suivi médical, le cas échéant.

Références:
1. HAS. Décision médicale partagée. Etat des lieux. Octobre 2013
2. HAS. Aide à la décision médicale partagée. Fiche médecin. Juillet 2014
3. HAS. Décision médicale partagée, observance, maladies chroniques

Contenu fourni par Pfizer PFE France, SAS au capital de 110 275 337 Euros - RCS Paris 807 902 770 - TVA FR 71 807 902 770

23-25 avenue du Dr. Lannelongue F-75014 Paris, locataire-gérant d’Hospira France - Ref. PP-GEP-FRA-0183 – 06/2017 Page mise à jour le : 28/03/2017