L’acromégalie est une pathologie secondaire à une hypersécrétion d’hormone de croissance (GH) et par conséquent d’insulin-like growth factor 1 (IGF-1).
L’acromégalie est une pathologie rare : sa prévalence est estimée entre 1/15 000 et 1/25 000 et son incident à 3 à 5 cas/million d’habitants/an (1). L’âge moyen au début de la maladie est de 32 ans. Le développement insidieux de la maladie est à l’origine d’un retard diagnostic fréquent avec un délai moyen de 7 à 10 ans entre l’apparition des premiers symptômes et l’établissement du diagnostic (2).

Références
1. Orphanet: Acromegalie [Internet]. [cité 19 févr 2018]. Disponible ici
2. Nachtigall L, Delgado A, Swearingen B, Lee H, Zerikly R, Klibanski A. Extensive Clinical Experience:Changing Patterns in Diagnosis and Therapy of Acromegaly over Two Decades. J Clin Endocrinol Metab. 1 juin 2008;93(6):2035‐41.