L’accompagnement Pharmaceutique

Le pharmacien au cœur de la prise en charge des patients atteints de maladie chronique.

Mis en œuvre suite à la signature en 2012 de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d'officine et l'assurance maladie, l'accompagnement pharmaceutique constitue l'un des principaux moyens permettant aux pharmaciens d'assurer la prise en charge personnalisée et optimale du patient.(1)

 

 L’entretien pharmaceutique doit notamment permettre(1) :

  • De renforcer les rôles de conseil, d'éducation et de prévention du pharmacien auprès des patients ;
     
  • De valoriser l'expertise du pharmacien sur le médicament ;
     
  • D'évaluer la connaissance par le patient de son traitement ;
     
  • De rechercher l'adhésion thérapeutique du patient et l'aider à s'approprier son traitement ;
     
  • D'évaluer, à terme, l'appropriation par le patient de son traitement.

L’entretien pharmaceutique, des champs d’action définis

Ces entretiens pharmaceutiques s’organisent autour d’axes ayant été identifiés comme majeurs au vu de l’impact sanitaire et financier entrainés par le défaut d’observance et les évènements iatrogéniques y survenant. Par exemple, il est estimé que près de 15. 000 hospitalisations et 1000 décès par an sont liés à un asthme en 2012 et que 31% des cas d’accidents iatrogéniques sont dus aux anticoagulants.(2)
                                                                                                                                                                                                                                                            
Si dans un premier temps, ces entretiens étaient réservés aux patients sous anticoagulants oraux ou asthmatiques sous corticoïdes inhalés, la signature de l’avenant 12 en novembre 2017 et 21 en juillet 2020 ont permis d’en élargir le champ d’action.(3) 

Aujourd’hui, l’accompagnement pharmaceutique se décline autour de 4 types d’entretiens pouvant être réalisés à l’officine, et dont l’accès à chacun requiert des conditions d’éligibilité bien précises.(4)


Simplification du mode de rémunération des pharmaciens

Alors que ces accompagnements - sans reste à charge financier pour le patient respectant les conditions d’éligibilité – s’inscrivaient dans un premier temps dans le cadre des rémunérations sur objectifs de santé publique (Rosp), la promulgation de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) 2020 instaure désormais une facturation à l’acte perçue par le pharmacien.(3,4)

* Entretien d’évaluation (ou entretien initial) + 2 entretiens thématiques
** L’entretien de recueil, l’analyse des traitements, la transmission de l’analyse, l’entretien conseil et l’entretien de suivi de l’observance.

Références 
1. Arrêté du 4 mai 2012 portant approbation de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d’officine et l’assurance maladie, JORF n° 0107 du 6 mai 2012, article 10-2.
2. Assurance Maladie, L’accompagnement pharmaceutique. Un patient chronique mieux pris en charge - 2019. 
3. AMELI (Jan. 2021). Avenants. https://www.ameli.fr/pharmacien/textes-reference/textes-conventionnels/a...
4. Arrêté du 9 mars 2018 portant approbation de l'avenant 12 à la convention nationale du 4 mai 2012, organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d’officine et l’assurance maladie, JORF n°0063 du 16 mars 2018, texte 19.