Physiopathologie

L’âge est un facteur de risque inéluctable des maladies cardiovasculaires (MCV), du fait des modifications physiopathologiques des parois artérielles, même en l’absence d’athérosclérose. (1)

 

Avec l’âge, les parois artérielles s’épaississent, se dilatent et se rigidifient, principalement à cause des cycles répétés de distension et de rétraction élastiques, de la fragmentation et de la déplétion en élastine, ainsi que du dépôt de collagène.  (1)

Les artères centrales (aortique et carotidienne) influencent en particulier l’évolution des MCV liées à l’âge. Lorsque ces larges artères élastiques sont en bonne santé, l’onde de pression, générée par le ventricule gauche, est réfléchie le long de l’arbre artériel et se fond avec l’onde réfléchie dans l’aorte proximale au cours de la diastole, faisant augmenter la pression artérielle diastolique (PAD) et la perfusion coronarienne. La rigidité aortique augmente la vitesse de l’onde sphygmique (pulsatile), provoquant une fusion des ondes incidente et réfléchie au cours de la systole. Cela augmente la pression artérielle systolique (PAS). Il en résulte une augmentation de la post-charge ventriculaire gauche, compromettant la relaxation ventriculaire et le remplissage coronarien.  (2)

La rigidification aortique est la principale cause de MCV chez les patients sans athérosclérose(3)

En réponse à l’augmentation de la PAS et de la charge vasculaire, la taille des myocytes cardiaques augmente tandis que leur nombre diminue, conduisant à l’épaississement de la paroi ventriculaire gauche. Avec l’accroissement de la pression et du volume auriculaire, la taille de l’oreillette gauche augmente également. La production de monoxyde d’azote diminue et la régulation du calcium est altérée, réduisant la contractilité myocardique, augmentant la charge vasculaire et réduisant la réserve ventriculaire gauche.  (4)

La pression centrale (aortique, carotidienne) est mieux corrélée aux mécanismes pathologiques des maladies cardio-vasculaires que la pression brachiale. (2)
 


 

 

 

Ces changements CV liés à l’âge favorisent le développement de l’athérosclérose et de l’hypertension. Par conséquent, ils doivent être considérés comme des facteurs de risque spécifiques de MCV et des cibles d’intervention chez les personnes âgées. (4)

 

 

Références :

1. Zimlichman R. Treatment of hypertension and metabolic syndrome: lowering blood pressure is not enough for organ protection, new approach-arterial destiffening. Curr Hypertens Rep. 2014 ; 16:479
2. Agabiti-Rosei
E, Mancia G, O'Rourke MF. Central blood pressure measurements and antihypertensive therapy: a consensus document. Hypertension. 2007 ; 50 :154-160
3. O’Rourke MF, Hashimoto J. Mechanical factors in arterial aging: a clinical perspective. J Am Coll
Cardiol. 2007 ; 50(1):1-13
4. Lakatta
EG. Age-associated cardiovascular changes in health: impact on cardiovascular disease in older persons. Heart Fail Rev. 2002 ; 7:29-49