Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent un problème de santé publique majeur : il s’agit en effet de la troisième cause de mortalité (10% des décès) et la première cause de handicap non traumatique de l’adulte dans les pays industrialisés. (1)

Si l’on ajoute à cela le fait que le risque de récidive est élevé (entre 30 à 43 % à 5 ans) (1),  on comprend vite l’enjeu d’une bonne connaissance de ces risques, d’une prise en charge efficace et précoce ainsi que d’une prévention appropriée. 

Références :

1. HAS. Guide Affection de longue durée. Accident vasculaire cérébral. Mars 2007